logotype

Parrainer un enfant

TERRITOIRE NOMADE

 

Territoire Nomade   Création 2021

Territoire nomade est une création panafricaine réunissant des artistes malgaches et guinéens autour de la danse, du cirque et des mots. C’est un point de rencontre entre des espaces mais aussi des personnes qui ne s'étaient pas croisées jusqu'alors et qui nous emmènent dans une exploration de leurs territoires de vie, d'artistes en mouvement et de leur intimité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette création inaugure le partenariat entre le cirque guinéen et le cirque malgache. Les artistes guinéens et malgaches ne se sont pas encore rencontrés physiquement. Cependant un lien fort s’est créé dès le début des échanges et se ressent dans leur travail. Le projet Territoire nomade est né de la rencontre des équipes qui les entourent, dans le contexte de la préparation d’Africa 2020 à Nantes – saison culturelle institutionnelle qui devait voir le jour en cette seconde partie de l’année.

Lien vidéo:

Acte 1, extrait de création en confinement, avril 2020
https://www.youtube.com/watch?v=atHOzCVExvo

Acte 2 antananarivo et goethe institut 

https://www.facebook.com/goethe.Antananarivo/videos/264503674844197

 

 

TERRITOIRE NOMADE,est une création hybride, qui défend une écriture contemporaine entre poésie et art du mouvement . Elle met en lumière le regard de cinq hommes sur leur monde intérieur, en référence au monde tel qu il est.

Les chemins de ces individus se croisent, leurs interactions questionnent leurs limites, leurs interdits ou tabous.

Leur vie prend sens dans l’instant présent du jeu, oscillant entre joies, peines, réussites et déceptions.

Un élan à la recherche d’une authenticité,un élan où le corps se dérobe, se lie, se déchire et déploie ses ailes dans le jeu de la liberté.

c’est la découverte de soi ici et maintenant, différent de l’autre. Dans ce moment de vérité, les frontières sont abattues ! ce moment privilégié laisse place à un nouveau souffle.

Territoire nomade est né de l’envie d’exprimer les frottements qui peuvent s’inviter à travers une jeune génération parfois tiraillée entre ses traditions ancestrales et tabous encore très présents et les nouveautés déferlant de la mondialisation. La création se concentre sur le cheminement vers la liberté, indispensable pour prendre part à la vie et porter sa culture.

Des Racines comme le pilier de toute chose, comme une source,un soutien ou un don de vie. Des Racines comme la colonne vertébrale d’un être vivant.

Un mélange entre chant, danse traditionnelle ,contemporaine et arts du cirque, émergents pour signifier la Liberté de penser, de choisir, d’agir, d’accomplir…

J’envisage la création dans un engagement total du corps dans l’espace, à travers le souffle et sa pulsation à l’intérieur des corps, aux vibrations, aux lignes et les réponses qui s’offrent dans un dialogue incessant avec l’image... pour nourrir cette réflexion sur le désir fou d’accumulation, les motivations de l’exil et de la migration, la violence des chercheurs d’or que nous sommes tous.

Virginie lavenant

 

 

 

 

 

 

 

L’équipe

Adrame Bangoura   il commence la danse dès son plus jeune âge dans les rues de Conakry, avant de se former aux arts du cirque au sein du centre d’arts acrobatiques Keita Fodeba de Conakry dans les années 2000. Adrame se spécialise en rola bola et en danse traditionnelle. Il poursuit son travail entre la danse au sein de son groupe Vision power et le cirque au sein de la compagnie Tinafan, puis de la compagnie Notre monde depuis 2016. Le cirque lui permet de réaliser ses premiers voyages en Afrique au sein de festivals d’arts de rue au Maroc ou encore au Burkina Faso, puis en Europe. Il se trouve en Guinée pour les débuts de la création Territoire nomade.

 Harivola Rakatondrasoa   Formé en danse contemporaine, Harivola est danseur et chorégraphe malgache. À travers les stages et ses créations, il a enrichi ses acquis techniques et a pu forger une vision artistique personnelle et singulière. Ses travaux de recherches ont été présentés dans divers festivals et événements régionaux à Madagascar et à l'Île Maurice. Actuellement dans le projet de reprise du « Sacre de printemps » de Pina Bausch, il sera en tournée internationale au courant de l'année 2021. Il navigue entre le Sénégal et Madagascar pour les débuts de Territoire nomade.

 Maheriniaina Pierre Ranaivoson Formé en cirque et en danse au sein de l’Aléa des possibles, Maheriniaina connaît rapidement un succès international, de Madagascar à la Réunion, jusqu’en métropole, en Suisse et en Italie. De 2010 à aujourd’hui, il participe à des tournées aux côtés de l’Aléa des possibles avec Tsy azo, O’Ralila, Hafa’ka, de GdRA avec Lenga, ou encore de CirconFlex avec La Pli I donn. Il se trouve à Madagascar pour les débuts de Territoire nomade.

 Mamoudou Mara Formé en cirque à la fin des années 1990 à Conakry, il connait une carrière internationale de voltigeur en Afrique de l’Ouest avec la cie Tinafan et aux Etats-Unis au sein d’Universoul circus. Depuis 2016 il travaille au sein de la compagnie Notre monde avec laquelle il connait ses premiers succès en Suisse et au Sénégal aux côtés de la cie Digestif. Il s’ouvre à d’autres disciplines artistiques telle la danse contemporaine et la pratique des instruments traditionnels dont le goni. En 2020, il arrive en France et démarre la création à distance de ses camarades, les attendant pour voltiger à nouveau vers de nouveaux territoires.

 Ousmane Fofana Formé en théâtre, Ousmane rejoint l’école de cirque de Conakry au début des années 2000. Il se spécialise en acrobaties, en trapèze et en danse traditionnelle. Il voyage en Afrique de l’ouest grâce à la compagnie Tinafan puis décide de fonder sa propre compagnie en 2016 avec Adrame et Mamoudou, la cie Notre monde. Au sein du trio, Ousmane se plaît à raconter les histoires des spectacles qui les portent, à les chanter. Il est en Guinée pour les débuts de la création Territoire nomade.

 

Virginie Lavenant Artiste circassienne et chorégraphe, Virginie s’est enrichie de ses rencontres issues de ses voyages à travers le monde de la piste, notamment en Guinée et à Madagascar. Artiste du mouvement, à la recherche d’une autre communication en direction de l’être humain, Virginie participe à la création de l’Aléa des possibles et se retrouve en 2005 à Madagascar pour transmettre sa passion à des artistes locaux, animateurs, éducateurs et enfants issus des quartiers défavorisés, à travers des projets de créations pluridisciplinaires. Elle développe des spectacles sur différents territoires, dans la singularité de l’interdisciplinarité, et l’expression de la créativité de tout un chacun dans le but d’une valorisation identitaire. Elle met en mouvement la création artistique de Territoire nomade toujours en interrogeant des formes d’art et de langages hétérogènes, explorant les échanges et interactions entre le corps, la scène et divers médias artistique.

 

Vonjy AndrianatoandroFondateur et responsable de Hetsika « accueil, arts et culture de Madagascar » en France (Nantes) et de son antenne malgache (Antananarivo). L’association a pour but de promouvoir les arts et culture de Madagascar et notamment ceux émergents. Après la production de l’opéra « Carmen » de G.Bizet à Madagascar, et dernièrement « Les Enfants du Levant » d’I.Albouker en 2017, Hetsika a établi depuis un partenariat fort avec l’Aléa des Possibles notamment la mise en place d’une formation sur trois ans avec les artistes du Cirque Babel à Nantes.

 

Yolenn Flaux Chargée de projets internationaux dans le domaine du développement, amoureuse des danses afro-contemporaine du cirque, elle travaille dans divers projets interculturels au Sénégal, en Guinée et en France. A l’initiative de ce projet de création, elle en devient chargée de production. Sa volonté : accompagner les artistes circassiens et danseurs africains dans leurs mouvements artistiques et voyageurs, les laisser s’exprimer et approfondir sa pratique personnelle des disciplines qu’ils lui transmettent.