logotype

Parrainer un enfant

Historique de l'association

l'aléa des possibles est née d’une réflexion autour de la dynamisation de la coexistence humaine à travers la valorisation de la diversité culturelle et artistique du monde. Interdisciplinarité, transdisciplinarité, expression artistique mais aussi et surtout de la créativité de tout un chacun dans le but d’une valorisation identitaire. L’aléa des possibles défend ainsi une démocratie culturelle qui détecte et croise les cultures vécues, les traditions, les outils à vivre à partir de quoi se greffent et accouchent des savoirs nouveaux, utiles pour l’action collective.

Virginie Lavenant, artiste de cirque, chorégraphe  s'associe au projet artistique de  l’Aléa des Possibles.

 

Pour cette compagnie, l’artiste est un citoyen créateur, qui se doit de mettre en avant, usant d’un esprit critique devant un message, Il a un rôle de médiateur vis à vis des populations. A la recherche permanente d’une autre communication en direction de l’être humain, la compagnie  a transmis sa passion à des artistes locaux, autour de projets de création comme l'empreinte d'Aina , (France, Madagascar, Réunion) et de tournées dans les alliances françaises Madagascar et la zone océan indien (mozambique, kenya, ethiopie,afrique du sud....)
Au fur et à mesure se fait sentir  ensuite  le désir de former des  artistes formateurs et animateurs d'ong pour travailler avec  des  populations sensibles  et enfants issus des quartiers défavorisés.
 En 2007, l'aléa des possibles obtient un accord de siège sur la grande île et développe des projets de coopération  et de formations profesionnalisantes.

En 2009, l'aléa des possibles ouvre avec des artistes locaux la première école de cirque social à Madagascar,Chapito Metisy. Un véritable lieu d’ancrage, implanté dans les locaux du Fokontany Mandilaza Ambatomitsangana, dans un quartier populaire de Tana, capitale ouvrant des opportunités de renforcer et développer le cirque malagasy, et les projets artistiques et pédagogiques  sur la zone océan indien.

Le Chapitô Metisy s’est alors positionné comme un espace de formations, de rencontres, de découvertes, d’ouverture sur le monde à travers la pratique artistique et l’optimisation de l'enrichissement culturel pour les jeunes (esprit critique et de recherche, émotion, rêve), de professionnalisation des artistes locaux, avec pour objectifs principaux :

  • Valoriser un patrimoine (artistique, culturel, environnemental…), dans une société sans cesse en mutation ;
  • Favoriser les recherches pédagogiques et artistiques ;
  • Interroger l’écriture, le jeu, l’espace, la matière des processus de création ;
  • Nourrir l’artiste créateur, l’interprète, l’auteur sur le plateau, dans la diversité des langages ;
  • Définir la création contemporaine comme vecteur de lien social, de créativité, d’échos singuliers mais néanmoins universels;
  • Permettre une rencontre intergénérationnelle et interculturelle.

Le chapito metisy accueille de nombreux artistes au sein de notre école, venant de France et d’Europe pour des rencontres, master class selon les opportunités.

Fruits de ces rencontres, plusieurs créations ont vu le jour :

  • L’Empreinte d’Aina, en 2006 (France, Réunion, Madagascar), en tournée sur la zone océan indien.
  • Tenace (2007), rencontre d'une artiste peintre, d'un danseur contemporain, et d'un percussionniste.
  • Vo’voka, en 2008, qui sera joué au festival Tempo, et qui entame la mise en réseau avec le festival Zegny Zo , que l’Aléa coproduit les 2 premières années. Ces spectacles ont fait l’objet de tournée avec les alliances françaises à Madagascar.
  • Kabary Manidina (2009), pièce créée à partir de textes d’hira gasy, traite de la crise malgache .
  • En 2010, Vertige bas, trio danse et cirque, est sélectionné dans le cadre du festival i'trotra, festival de danse contemporaine à Madagascar.
  • En 2011, O’Ralila trio circassien, crée à l’occasion de l’ouverture de saison de Chapito Metisy, réhabilité et inauguré en mars 2011 par Jérôme Thomas.( Tournée France en 2012)
  • Les artistes en herbe de Chapito Metisy, sont accompagnés dans leur désir de création et leur professionnalisation par la mise en réseau d’artistes, de projets sur la zone et en France Métropolitaine.
  • En 2012, née Hafa'Ka, pièce e pour 1 femme et 4 hommes, chorégraphiée et mise en piste par Virginie Lavenant. Hafa'Ka bénéficie d’une coproduction avec le Séchoir, scène conventionnée de St Leu, Ile de la Réunion, et d’un accueil en résidence à la Fabrik sous le regard d’Albin Warrette. Albin Warrette est comédien, metteur en scène, directeur artistique et formateur auprès de professionnels et amateurs depuis 1996, tout à la fois dans les champs du théâtre, cirque, théâtre de rue et improvisation théâtrale. C'est à partir de 1999 qu'il découvre le cirque, en devenant professeur de théâtre au Lido, centre des arts du cirque de Toulouse (intervenant en théâtre appliqué au cirque pour la formation professionnelle). Il est depuis Quatre ans, directeur artistique de "Toulouse en piste", un événement des émergences de cirque nouveau sur Toulouse. Depuis 2011, il est artiste associé au Séchoir (Ile de la Réunion) sur une mission autour du cirque nouveau sur le territoire. 

Tsy Azo a débuté en avril 2013 avec virginie et son invité julie Iarisoa, chorégraphe malgache, qui a travaillé 2 semaines avec les apprentis de l’école. En mai, un premier Work in Progress a été présenté dans le cadre des toiles en piste à institut français de Madagascar, puis au festival Zegny Zo, festival des arts de la rue à Diego Suarez, et les Rek à Kantsa Imatsonala, lieu de résidence création en périphérie de Antananarivo, dont l’aléa des possibles est membre fondateur, et  qui accueille aujourdh'ui un chapiteau de cirque.

Une deuxième étape a eu lieu avec Virginie en  2013 et présenté dans le cadre du festival international de danse contemporaine I Trotra. Cette création sera joué en région parisienne en juin 2014 dans les chantiers cirque du Plus petit cirque du Monde.

Tsy Azo, est une première étape du projet global InSpIRe /ExPIRe , qui témoigne du regard de Virginie Lavenant, artiste engagée de la compagnie depuis ses débuts, sur le quotidien à Madagascar, et particulièrement dans sa capitale. Les artistes sur scène sont issus de la première promotion de l’école de cirque social Chapito Metisy, accompagnés par les musiciens de la compagnie, eux-mêmes interprètes de la création 2012-2013 Hafa’ka, spectacle qui a fait l’objet d’une tournée en France en juin 2013. Tsy Azo est un mélange éclectique et poétique de cirque, de danse, de musique et de vidéo et de textes

Soutenue par des regards extérieurs et apports d'artistes de diverses provenances, tant au niveau de leur discipline que de leur zone géographique, la Compagnie Aléa des Possibles met en place des projets de  création , ancrée dans un premier temps sur Madagascar, pour s'ouvrir vers la sous-région et atteindre leur forme définitive  et s'ouvrir à l'international.

  Depuis  2012 l'aléa des possibles participe à des créations  en partenariat avec  compagnies, centre culturel au mozambique, le congo brazzaville, le cambodge.. des festivals locaux

Tsy Azo, création Aléa des Possibles 2013, pose les bases d'une création transdisciplinaire et trans-territoires. Elle permet l'implication d'un artiste associé sur chaque territoire impliqué par l'action. Ces artistes associés peuvent être issus de diverses disciplines, et leur apport est matérialisé, à chaque étape du projet par des laboratoires, résidences, restitutions et rencontres.

création du festival varavarana, cooperation avec le plus petit cirque du monde,le cirk oblik, la compagnie cirquons flex de la reunion, le séchoir

2016/2017, c 'est MAHA' GAGA

2017 avec CONTINUUM , qui jouera au premier festival de cirque africain

 2017  ALEFA, performance dansée et suspendue de et par Virginie Lavenant

 2018/2019 ALOKA , une création collective mise en piste par Virginie Lavenant, tournée madagascar, en cours France ( suspendue avec crise sanitaire)

 EN 2017, une nouvelle étape se met en place  avec la création de l'association locale ALEA DES POSSIBLES MADAGASCAR  et l'arrivée du premier chapiteau de cirque en 2019,pour renforcer l'accueil des projets de résidences créations locaux sur la zone océan indien et l'international avec le cirque oblik, cirke crake, le cirque babel et le partenariat avec HETSIKA accueil art et culture à Nantes, depuis la rencontre avec l'équipe locale dans la création de l'opéra les enfants du levant

L ALEA DES POSSIBLES passe le flambeau depuis aux artistes et formateurs locaux.

Virginie poursuit  les projets de création transdisciplinaires et transculturels avec le projet Territoire Nomade, Collaboration avec HETSIKA,Cie NOTRE MONDE de Guinee etALEA DES POSSIBLES madagascar,   et PROJET DIHY DANSE porté par HARIVOLA RAKONTONDRASOA ,qui devrait se jouer en GUINEE CONAKRY en octobre 2021.